Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La protection sociale est financée par les cotisations sociales
et les « aides sociales » en général par l’impôt. Les travailleurs
immigrés n’étant pas exonérés du paiement ni de
l’un ni de l’autre, il est normal qu’ils bénéficient des prestations
sociales au même titre que les autres.

Certains prétendent
que l’immigration est un coût pour le pays. C’est faux !
Il ressort d’une étude publiée par une équipe de l’université
de Lille, pour le compte du ministère des Affaires sociales,
que les immigrés, en 2009, ont reçu de l’État 47,9 milliards
d’euros, via les retraites, les aides au logement, le RMI, les
allocations chômage et familiales,
les prestations
de santé… Tandis qu’ils
ont reversé aux budgets
de l’État et de la Sécurité
sociale 60,3 milliards d’euros,
via les impôts et les cotisations
sociales. Soit un
solde positif de 12,4 milliards
d’euros pour les finances
publiques.