Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié le 29/09/15 - HOSPIMEDIA

LE FAIT

En refusant ce 29 septembre de signer le projet d'accord sur les parcours, carrières et rémunérations des fonctionnaires, dénommé "PPCR", la CGT rend majoritaires avec FO et Solidaires les opposants au texte. Un véritable camouflet pour le ministère de la Fonction publique, qui se casse une nouvelle fois les dents sur une consultation syndicale.

L'ANALYSE

Sept mois après l'échec du projet d'accord-cadre sur la qualité de vie au travail (QVT) dans la fonction publique (lire ci-contre), c'est au tour du projet d'accordconsacré à la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations (PPCR) de suivre le même chemin (à télécharger ci-contre). Les neuf organisations syndicales représentatives avaient jusqu'au 30 septembre pour déclarer ou non leur flamme à ce texte. Dernière à se prononcer ce 29 septembre et donc juge de paix du projet, la CGT a finalement rejoint FO et Solidaires dans le camp des non-signataires. Soit une majorité de 50,9% à l'échelon du Conseil commun de la fonction publique, bloquant de facto toute possibilité d'approbation du texte. En face, les partisans du "oui" n'émargent qu'à 49,1% derrière la CFDT, l'Unsa, la FSU, la CFTC, la CFE-CGC et la FA-FP.

Un facteur rédhibitoire : le gel du point d'indice

Un "chantage à la signature" qui passe mal

Thomas Quéguiner